Choisir un revêtement mural phonique pour la chambre de bébé

La pose d’un revêtement mural phonique sur les murs d’une chambre d’enfant est parfois envisagée par les parents. Elle permet au bébé de se reposer correctement et de limiter les réveils intempestifs. Plus tard, cela atténuera également tous les bruits qui proviennent de sa chambre. Mais encore faut-il parvenir à s’y retrouver parmi les nombreux matériaux disponibles.

Quel mur faut-il isoler pour garantir un bon repos à votre bébé ?

L’isolation phonique est une démarche plus compliquée qu’elle en a l’air. Vous pouvez être tenté de recouvrir tous les murs de la chambre d’enfant avec un revêtement mural phonique, mais ce n’est pas forcément la solution la plus adaptée. Si vous souhaitez isoler votre enfant des bruits de conversation dans le salon adjacent, par exemple, il est préférable de poser votre revêtement mural phonique sur le pan de mur situé dans le salon. Il bloquera les sons à la source. Si vous isolez les murs de la chambre, vous entendrez beaucoup moins les pleurs de votre enfant, mais lui ne sera pas forcément épargné. Isolez donc toujours la pièce d’où provient le bruit.

Quel type de revêtement choisir ?

Plusieurs options s’offrent à vous, sans que vous ne soyez contraint d’entamer de lourds travaux. Il est possible de réaliser une isolation phonique en posant un revêtement mural phonique adapté sur un pan de mur existant. Ces revêtements sont en :

  • fibre de verre, une solution onéreuse mais très efficace. Ce support est conçu pour être peint afin de personnaliser votre mur selon vos goûts, mais cela alourdit votre budget.
  • liège. Facile à poser, il présente l’avantage de fournir également une bonne isolation thermique.
  • feutrine, le revêtement mural phonique le moins cher, y compris auprès de fournisseurs tels que Hollandfelt. La feutrine s’installe comme une tapisserie, mais elle craint une humidité excessive.